Comment choisir ses sous-vêtements de ski ?

Pour profiter d'une protection redoutable au ski, il est fortement conseillé d'adopter le système 3 couches : la première couche étant respirante, la seconde chaude et isolante et la troisième imperméable et coupe-vent. Les sous-vêtements techniques forment la première couche, en contact direct avec la peau. Voici quelques pistes pour t'aider à les choisir.

La mission d'un sous-vêtement technique est d'évacuer la transpiration le plus rapidement possible, pour ne pas créer une sensation d'humidité lors de l'effort, tout en offrant un apport de chaleur pour tenir le corps au chaud malgré les températures froides. Contrairement au coton qui se mouille vite et sèche doucement, un sous-vêtement technique reste sec pour éviter aux skieurs d'avoir froid une fois que sa transpiration refroidit. Les sous-vêtements techniques ont un rôle essentiel puisqu'ils influencent l'efficacité générale du système 3 couches.

- Choisir des sous-vêtements techniques composés de matières de qualité

Comme on l'a vu précédemment, un bon sous-vêtement technique doit tenir chaud tout en évacuant la transpiration. Il n'y a qu'un tissu technique qui peut répondre à cette mission. Deux grandes catégories de tissu se retrouvent dans les modèles proposées. D’un côté, les fibres synthétiques composées de polyamide, polyester, élasthanne ou encore polypropylène. De l’autre, les fibres naturelles nouvelle génération comme la laine Mérinos.

  • Les fibres synthétiques ont l'avantage d'être très résistantes et de sécher rapidement, tout en gardant bien la chaleur. L'ajout d'élasthanne permet d'obtenir un vêtement qui en plus d'être chaud est extensible et moulant.

  • La laine Mérinos est trois fois plus fine que la laine traditionnelle. Cette laine en provenance de moutons élevés en Nouvelle-Zélande possède un avantage sur le synthétique puisqu'elle s'adapte mieux aux conditions climatiques. En effet, elle garde le corps au chaud par temps très froid et s'adapte à la douceur. En plus de respirer mieux et de contrôler les odeurs, elle est plus légère que les fibres synthétiques. Elle est toutefois plus chère et moins résistante que le synthétique.

- Choisir des sous-vêtements techniques à la coupe moulante

Un sous-vêtement technique, qu'il soit tee-shirt à manches courtes, à manches longues, à col rond ou col montant zippé, collant ou corsaire,... se porte à même la peau. Pour faciliter la superposition des secondes et troisièmes couches, il est important qu'il soit ajusté à la taille du sportif, pour éviter les gênes dues à une coupe trop grande ou mal taillée. C'est pourquoi, il faut le choisir moulant, sans être trop serrée pour ne pas couper la circulation sanguine. Ainsi, la sueur pourra être transportée de façon optimale vers l'extérieur et la chaleur corporelle conservée.

- Choisir une forme adaptée aux conditions d'utilisation

Pour les conditions très froides ou pour les skieurs frileux, il est conseillé de porter des sous-vêtements chauds et bien couvrants. Il faut donc choisir des formes avec col montant pour protéger la gorge et un collant pour tenir les jambes aussi au chaud.

Au contraire, pour les sorties printanières ou les skieurs qui ont tendance à vite transpirer, certains modèles possèdent des coupes à manches courtes et col rond mais également des aérations spécifiques au niveau des zones corporelles les plus sujettes à la transpiration comme le bas du dos et les aisselles.

Consultez également notre article "Les 5 accessoires indispensables pour passer une bonne journée sur les pistes de ski" sur notre blog.

Bien choisir ses sous vetements