Comment bien s'habiller pour aller skier

Accessoires hiver

Le froid n'est pas une sensation agréable, et nous aurions tendance à trop nous habiller pour passer une bonne journée au ski. Empiler les vêtements au risque de ressembler au Bibendum ne sert à rien. Il suffit de simplement respecter la règle des trois couches, sans oublier les extrémités (tête, mains).

1 – La 1ère couche ou seconde peau

C'est la couche la plus proche de votre peau, le sous-vêtement qui apporte chaleur et confort. Il évacue la transpiration, et permet donc de rester au sec. Car qui dit transpirer dit humidité, dit inconfort. En prime, les composants de ces sous-vêtements demeurent élastiques et n'entraveront pas vos mouvements. A savoir, les sous-vêtements laines ont fait d'énormes progrès, doux au contact, ils sèchent rapidement, et ne dégagent aucune odeur contrairement au synthétique.

2 – La 2ème couche isolante

Elle est comme la laine de verre, la ouate de cellulose de votre maison. Elle va maintenir la chaleur de votre corps à l'intérieur de votre vêtement et vous permettre ainsi un « chauffage » naturel. Vous la choisirez plus ou moins épaisse selon la température extérieure. Une polaire, une softshell à vous de décider.

3 – La 3ème couche de protection

Si l'on reprend l'exemple d'une maison, elle représente les tuiles de votre toit. Cette couche vous protégera des agressions climatiques extérieures: pluie, neige, vent. Elle complétera la seconde couche en terme de chaleur. Les vestes ont toutes des détails techniques intéressants, et des coupes qui permettent d'être ajustées et ainsi d'assurer une bonne précision dans vos mouvements. Le tissu est dit « déperlant », l'eau ne pénètre pas, elle glisse par petites « perles ».

La chaleur s'évacue par les extrémités

Une protection ne serait rien si l'on ne prend pas garde aux extrémités. La chaleur s'évacue principalement par la tête. Si vous voulez rester au chaud, il est donc indispensable de porter un bonnet, ou pour plus de sécurité, un casque. Ne pas oublier de bien le choisir, à sa taille, que le bonnet ou le casque ne vous apporte aucune gêne car vous allez le garder plusieurs heures, sans possibilité de l'enlever.

Des gants à la bonne taille

Porter des gants, des moufles, à votre taille, sans être trop serrés, car vous serez alors plus sensible aux températures négatives. Pour vous aider dans votre choix, consultez notre article "Comment choisir ses gants de ski" sur notre blog.

Les yeux, une priorité

Lunettes ou masques de ski, une protection 3 au minima, la luminosité sur la neige est décuplée. Inutile d'imaginer une journée de ski sans une protection sur les yeux, même par temps de brouillard, journée grise, où nous aurions tendance à moins nous méfier.

Le tour de cou, le petit plus

Par des températures bien négatives, le froid s'immisce de partout. Des journées typiques de janvier, le soleil réchauffant à peine l’atmosphère, vous pouvez rajouter le petit plus: le buff. Il ferme la dernière issue par laquelle la chaleur que vous créez pourrait encore s'échapper. Un petit accessoire qui ne prend pas de place, facile à mettre et à enlever, mais qui peut tout arranger.

Le bonnet, l'accessoire hiver indispensable.

Une grosse partie de la déperdition de chaleur du corps se fait au niveau de la tête. Sortir au froid sans un bonnet est une aberration. Sans parler des oreilles qui gèlent, avoir la tête nue n'est vraiment pas recommandé lors qu'on se balade en montagne. Si vous skiez vous pouvez vous équiper d'un casque qui vous tiendra chaud dans les moments froids. Si vous n'avez pas de casque, optez pour un bonnet en polaire ou en laine. Un bonnet doublé polaire pour éviter qu'il ne gratte. Les plus chauds sont en laine car ils conservent la chaleur du corps plus efficacement que les synthétiques.